L’Académie de la langue

L’Institut d’Estudis Catalans (Institut d’Études Catalanes) est l’académie de la langue catalane. Son siège est à Barcelone. Cette académie fut fondée en 1907 par Enric Prat de la Riba, qui sera président de la Mancommunauté de Catalogne. Sa création répondait à un souhait du I Congrès International de la Langue Catalane qui avait eu lieu à Barcelone en 1906. Elle fut chargée de normaliser la langue et de la doter de structures stables et homogènes. Les normes orthographiques modernes furent promulguées en 1913 et aussitôt acceptées d’une manière générale sur l’ensemble du territoire. En effet, outre la simplification de la graphie, elles tenaient compte des diverses situations de l’aire linguistique et elles n’imposaient pas un des dialectes au détriment les autres. La mise en place des autres instruments de référence fut rapide: dictionnaire de la langue (1917), grammaire moderne (1918), dictionnaire lexicographique, bibliothèque nationale (1914).

La centaine de membres numéraires, originaires de l’ensemble de l’aire linguistique, se répartit entre cinq sections: Philologie, Histoire et Archéologie, Philosophie et Sciences Sociales, Sciences et Technologie, Sciences biologiques. Les membres numéraires qui atteignent soixante-dix ans deviennent émérites; ils conservent leurs prérogatives, mais un nouveau membre numéraire est élu sur leur siège, disposition qui donne une plus grande efficacité et énergie à l’Institut. L’Académie a admis de nombreux membres correspondants, linguistes ou scientifiques de l’ensemble des pays du monde. Elle possède également 28 sociétés filiales, spécialisées dans chacune des aires de la connaissance.

En 1922, l’I.E.C. fut admis à l’Union Académique Internationale, institution créée en 1919, dont le siège est à Bruxelles. Pendant la longue dictature franquiste en Espagne, le catalan fut pourchassé, interdit dans ses usages publics, mais l’I.E.C. continua à fonctionner, d’abord de manière clandestine, puis plus ouvertement. L’U.A.I. continua toujours à le reconnaître et à l’associer à ses activités.

Avec le rétablissement de la démocratie en Espagne, l’I.E.C. reçut à nouveau la confirmation officielle de son caractère d’Académie de la langue catalane pour l’ensemble de l’aire linguistique et ses locaux lui furent restitués (1977). La réforme de ses statuts en 1989 en fait un instrument efficace d’adaptation de la langue catalane au monde moderne (situations d’usage de la langue et lexiques nouveaux, nouveaux modes et techniques de communication, informatique) et un lieu de réflexion sur la relation de la langue avec la société. Le soutien juridique et financier du Parlement de Catalogne et de la Généralité ne lui font pas défaut : l’I.E.C. assume désormais un double rôle d’Académie de la langue et de maître d’oeuvre de programmes sectoriaux concrêts, selon les besoins de la collectivité linguistique et de ses institutions autonomes.

La Délégation de l’Institut à Perpignan

L’Institut a créé des délégations territoriales. La première fut créée à Perpignan en 1999, puis suivirent Castelló, Lleida, Alacant et Valence. La Délégation de Perpignan a son siège à l’Université dans la Maison des Pays Catalans. Ses objectifs sont l’étude du catalan septentrional ou roussillonnais, qu’il s’agisse des aspects linguistiques, de son utilisation dans l’enseignement et dans la société ou de sa diffusion. Elle a créé en 2007 un prix Catalogne Nord, proclamé au cours de la Nuit littéraire de Sant Jordi. À travers les Journées de l’IEC à l’Université Catalane d’Été de Prada, elle soutient les initiatives des enseignants, des écrivains et des professionnels des médias qui utilisent et impulsent le catalan.